Une solution novatrice, biologique et respectueuse de l’environnement, pour purifier l’eau

Yissum lance une solution novatrice, biologique et respectueuse de l’environnement, pour purifier l’eau

L’eau est essentielle pour toutes formes de vie. L’approvisionnement suffisant en eau potable pour les hommes, indépendamment des conditions socio-économiques, est donc un des principaux objectifs de l’OMS, et un défi permanent.

Les réservoirs d’eau douce ainsi que d’eau de mer sont en permanence contaminés par les eaux de ruissellement provenant des industries, des systèmes d’égouts, de l’agriculture ...

Aujourd’hui, Yissum, la société de transfert de technologie de l’Université de Jérusalem, lance une solution novatrice, biologique et respectueuse de l’environnement, pour purifier l’eau. Ce procédé a été présenté lors de la Conférence WATEC qui s’est tenue à Tel Aviv du 15 au 17 novembre 2011.

Yissum est actuellement à la recherche de partenaires pour le développement de cette invention prometteuse.

Cette invention utilise des bactéries en tant que biofiltres originaux pour réduire les taux de nitrates dans les sources d’eau. Elle a été développée par le Prof. Amos Nussinovitch, du département de Biochimie, Sciences de l’alimentation et Nutrition de la Faculté d’Agriculture Robert H. Smith de l’UHJ et par le Dr. Yosef Tal, de la société GFA Advanced Systems Ltd basée à Ra’anana.

Les scientifiques ont développé des billes novatrices porteuses de polymère qui sont chargées de bactéries dénitrifiantes pour créer des biofiltres et ainsi éliminer les nitrates de l’eau.

Les billes de polymère perméables peuvent contenir soit des bactéries dénitrifiantes seules, soit une combinaison de bactéries fermentatives et dénitrifiantes plus une source de carbone pour réduire le nitrate en azote gazeux qui s’évapore dans l’atmosphère. Les biofiltres secs peuvent être stockés de façon stable pendant des années.

Les biofiltres nitriques novateurs peuvent réduire les taux élevés de nitrate à la fois dans l’eau douce et dans l’eau de mer. Cela est facilement applicable à des systèmes de purification d’eau pour aquarium et à des organismes d’eau contaminés en nitrate. L’invention peut améliorer la qualité de l’eau pour une large gamme de poissons d’aquarium, ce qui prolonge leur espérance de vie. L’efficacité de cette nouvelle technologie a été démontrée dans des aquariums contenant jusqu’à 200L, dans lesquels l’accumulation des nitrates a été contrôlée avec succès.

Actuellement, cette technologie est testée pour traiter de grandes quantités d’eau et pour purifier l’eau souterraine des puits en supprimant les nitrates.

« Cette invention développée par les chercheurs de l’UHJ met en évidence l’engagement de l’Université pour la recherche de solutions propres, respectueuses de l’environnement et efficaces pour répondre aux besoins mondiaux. La qualité de l’eau est d’une importance capitale pour tous les aspects de la vie sur terre et dans la mer », a déclaré Yaacov Michlin, PDG de Yissum. « Cette nouvelle technologie pour décontaminer l’eau des nitrates et du bore est une technique rentable et efficace pour décontaminer l’eau de diverses substances sans produire d’autres contaminants, et peut donc être intégrée dans une multitudes de systèmes de purification d’eau, à des fins agricoles ou pour la consommation, ainsi que pour maintenir la qualité de l’eau de mer ».

A propos de contamination par les nitrates

Un des principaux contaminants de l’eau douce sont les nitrates, qui peuvent atteindre à la fois les eaux de surface et celles souterraines. Ils sont la conséquence de l’activité agricole, des traitements des eaux usées et de l’oxydation par les secrétions humaines et animales.

Chez les bébés, la contamination par les nitrates peut entrainer une méthémoglobinémie – ou « syndrome du bébé bleu », où le Hb normal est oxydé en metHb, alors incapable de transporter l’oxygène vers les tissus.

Parmi les autres groupes particulièrement sensibles à la formation de metHb, les femmes enceintes et les personnes déficientes en glucose-6-phosphate déshydrogénasse ou metHb réductase.

En outre, les niveaux élevés de nitrate sont toxiques pour les poissons, et peuvent aussi conduire à la prolifération d’algues indésirables, résultant en la formation d’efflorescences algales qui peut être mortelles pour la vie aquatique.

Les rares méthodes existantes pour éliminer les nitrates sont généralement coûteuses et ne conviennent pas pour traiter de grandes quantités d’eau contaminée. L’élimination biologique des nitrates par l’utilisation de billes de biopolymère permet de traiter de grandes quantités d’eau à coût relativement faible.